• A tous les joueurs, entraineurs, dirigeants(es), supporter(trices), à tout le monde, merci de méditer sur le texte ci dessous :

    Le bénévolat, c'est l'art de la gratuité du cœur, du geste et du temps. Le bénévolat ne connaît d'autres lois que le besoin de l'autre, percevoir avec lui et trouver ensemble les solutions nécessaires. Le bénévolat a tellement de valeur qu'il n'a pas de prix.

    Le bénévole est un mammifère que l’on rencontre surtout dans les associations où il peut se réunir avec des congénères : les bénévoles se rassemblent à un signe mystérieux appelé "convocation". On les rencontre aussi en petits groupes, dans divers endroits, quelquefois tard le soir, l’œil hagard, le cheveu en bataille, le teint blafard, discutant ferme de la meilleure façon d’animer une manifestation ou de faire des recettes supplémentaires pour boucler un budget. Le téléphone est un appareil qui est beaucoup utilisé par le bénévole et qui lui prend beaucoup de son temps, mais cet instrument lui permet de régler les petits problèmes qui se posent au jour le jour. L’ennemi héréditaire du bénévole est le "yaqua" (nom populaire) dont les origines n’ont pu être à ce jour déterminées ; le "yaqua" est aussi un mammifère bipède mais il se caractérise surtout par un cerveau très petit qui ne lui permet de connaître que deux mots : "Y a qu’à" ; ce qui explique son nom. Le "yaqua", bien abrité dans la cité anonyme, attend ; il attend le moment où le bénévole fera une erreur, un oubli, pour bondir et lancer son venin qui atteindra son adversaire et provoquera chez lui une maladie très grave, le "découragement". Les premiers symptômes de cette maladie implacable sont visibles très rapidement : absences de plus en plus fréquentes aux réunions, intérêt croissant pour son jardin, sourire attendri devant une canne à pêche et attrait de plus en plus vif qu’exercent sur le sujet atteint un bon fauteuil et la télévision. Les bénévoles, décimés par le découragement, risquent de disparaître et il n’est pas impossible que, dans quelques années, on rencontre cette espèce uniquement dans les zoos où, comme tous ces malheureux animaux enfermés, ils n’arriveront plus à se reproduire. Les "yaqua" avec leurs petits cerveaux et leurs grandes langues viendront leur lancer des cacahuètes pour tromper leur ennemi, ils se rappelleront avec nostalgie du passé pas si lointain où le bénévole abondait et où on pouvait le traquer sans contrainte.

    Gégé (SBRHG)

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Bonjour à tous,

     
    Je reviens vers vous pour apporter quelques précisions à mon dernier message concernant :

     
    - Le site d'accueil du plateau des 2004 n'est plus Léognan mais La Brède (Stade du bourg), les 2002 restent eux sur Léognan
    A ce titre, je vous demande à nouveau de bien vouloir faire un effort supplémentaire quant à la présence de votre enfant afin que les équipes -12 et -14 de ce niveau puissent être constituées sans problème
     
    - L'entraînement de ce samedi 28 mars se déroulera de manière commune avec leurs homologues -6 -8 et -10 de Floirac comme annoncé dans le dernier bulletin d'information de 9h à 11h

     
    - Après modification de la réservation pour la sortie au stade de ce samedi 28 mars, il reste à nouveau 2 places enfant disponibles, les derniers inscrits étant : Corentin CHILLA, Simon MOREAU, Victor et Jean Charles LUSSAUT.

     
    Bonne journée à tous.

     
    Cordialement
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires